lundi 1 octobre 2012

Le jeu, c'est du sérieux !

Une véritable culture du jeu s’est constituée au fil des années dans la commune. La Ville souhaite la conforter, consciente que le jeu est un formidable outil au service du vivre ensemble.

Saint-Herblain, ville du jeu ? Voyons ce qu’elle a en main… Quatre ludothèques sont implantées dans les grands quartiers et proposent au prêt des jeux à destination de tous les publics. Le Festival des jeux (ex-Faites vos jeux) compte 22 ans d’existence et s’affiche comme l’une des toutes premières manifestations du genre en France. Un blog témoigne de la riche actualité du jeu dans la commune et au-delà de ses frontières. Dans les écoles et les accueils de loisir, le jeu occupe une place prépondérante. Il contribue enfin à la réussite de nombreux événements herblinois : fêtes de quartier, manifestations municipales ou associatives...
Autant d’atouts qui prouvent qu’une véritable culture du jeu s’est constituée à Saint-Herblain. « C’est à la fois un outil de cohésion sociale et un objet de culture, souligne Jean-François Tallio, adjoint à la culture. Social, parce qu’il fait le lien entre les plus jeunes, entre les générations, il est présent dans les événements festifs. Culturel, parce que le jeu véhicule des valeurs et des émotions, il témoigne de son temps, il nous dévoile d’autres civilisations, d’autres cultures. » Le jeu est aussi un outil d’apprentissage, qui développe l’imaginaire des enfants et leur apprend à vivre et agir en société.
En ne négligeant aucun de ces aspects, la municipalité herblinoise décide désormais des règles du jeu. Auparavant gérées par Espace animation, les quatre ludothèques sont pilotées depuis septembre 2011 par la Ville, au travers de la Bibliothèque et du service enfance et famille. Cette première année a été marquée par quelques adaptations : rôle de chaque établissement, agrandissement de la Biludo devenue ludothèque municipale, réorganisation du prêt, aménagement des horaires en lien avec les effectifs...
La Ville souhaite aujourd’hui redéfinir en profondeur les orientations des ludothèques et, plus largement, s’interroger sur la place du jeu dans ses actions en direction des habitants. Une réflexion a été lancée au début de l’été, associant les services municipaux, des spécialistes du jeu, des représentants du monde associatif, des assistantes maternelles... Elle débouchera début 2013 sur un plan d’actions concrètes.
Cette année 2013 sera d’ailleurs une année faste pour le jeu à Saint-Herblain. Elle verra s’ouvrir la nouvelle médiathèque Sillon. Une conférence sera proposée dans le cadre de Place Publique, sur le thème « Le jeu, créateur de lien social », lors de la quinzaine du Festival des jeux. Un festival qui fêtera sa 22e édition sur le thème de la mer. Une convention devrait enfin être signée entre la Ville et la Maison des Jeux de Nantes, toujours pour développer la place du jeu à Saint-Herblain.

Une alchimie qui fonctionne toute l'année

Trois questions à Jean-François Tallio, adjoint à la culture


Quelle est la place du jeu à Saint-Herblain ?

Centrale ! Je crois que le festival a joué un rôle de catalyseur. Il s’appuie sur des ludothèques réparties dans la ville, mais aussi les bénévoles des associations, les centres socioculturels. Cette alchimie, qui fonctionne toute l’année, est très intéressante. Je note aussi que la fréquentation a augmenté à la ludothèque municipale : les familles ont répondu présent à notre politique de qualité de l’offre, avec plus d’espace, plus de jeux, plus d’animateurs… Ces succès reposent aussi sur les agents, qui sont de très bons professionnels, des passionnés du jeu.

En revanche, suite à leur municipalisation, certaines ludothèques ont diminué leurs heures d’ouverture…

Deux ludothèques, Soleil Levant et Haute-Chaussée, sont concernées et cela a donné lieu à quelques incompréhensions. On a visé la qualité là où on nous attendait aussi sur la quantité. Mais la Ville a entendu les usagers et a décidé d’élargir les horaires : en septembre, il y aura des propositions tous les mercredis. D’autres ajustements suivront si nécessaire en janvier.

La Ville vient de lancer une étude sur le jeu à Saint-Herblain. qu’en attendez-vous ?

Il s’agit d’abord d’un état des lieux, pour mieux connaître les acteurs, les énergies, les publics. On pourra ensuite se projeter ensemble, définir ce que l’on veut faire avec le jeu. Nous avons déjà quelques pistes de réflexion : développer le jeu en lien avec les écoles, les associations qui oeuvrent dans l’intergénérationnel, et surtout les CSC qui ont un rôle de premier plan dans l’animation du territoire. Nous avons besoin de tous ces participants. Non pas pour faire du « chiffre », mais de la qualité.

Les ludothèques : au bonheur des petits


La commune compte quatre ludothèques. Et l'histoire continue en 2013 avec l’ouverture d’une ludothèque spécialisée dans la future médiathèque Sillon.

Playmobils, jeux de société ou de construction, châteaux, dînettes, petites voitures et déguisements… Les ludothèques herblinoises sont de véritables cavernes au trésor pour les enfants, qui peuvent jouer sur place ou emprunter jeux et jouets pour une durée déterminée.
Dans le quartier Bourg, celle de la Haute-Chaussée accueille les petits à raison d’une centaine chaque mercredi. «Une quarantaine peuvent y jouer en même temps. « C’est le maximum car au-delà, on ne peut plus être dans la qualité, créer une bonne relation », souligne la responsable, Gwenaëlle Chevalier. La structure, pilotée par le service enfance et famille de la Ville, est particulièrement fréquentée par les assistantes maternelles – le RAM est tout proche.
La ludothèque fonctionne par ailleurs en réseau et sur la base de partenariats avec la Bibliothèque, le CSC du Bourg… et n’hésite pas à sortir de ses murs. Elle intervient ainsi de manière ponctuelle dans le quartier de la Changetterie, pour proposer des animations autour du jeu.
Dans le quartier Nord, les habitants bénéficieront au 1er trimestre 2013 d’un nouvel espace consacré au jeu dans la médiathèque Sillon, lovée dans le Grand passage. Ses horaires seront élargis par rapport à la structure abritée actuellement au centre socioculturel : « Le public pourra y accéder sur les temps du midi et le samedi », explique Virginie Fouchard, responsable des ludothèques à Saint-Herblain, avant de préciser que « la nouvelle médiathèque sillon s’adresse, principalement, à un public d’adolescents, de jeunes adultes et d’adultes ».
Le jeu y aura une place de choix, avec une spécialisation dans les jeux de société et jeux vidéo, proposés en prêt et au jeu sur place. Des ordinateurs et consoles mis à disposition permettront le jeu en solo ou en réseau, et des temps de jeux spécifiques seront proposés autour de certains titres.

 

Les ludothèques côté pratique


*Ludothèque municipale, 11 rue de Dijon (CSC de la Bernardière), tél. 02 28 25 22 93.
Ouverture les lundi, mardi et vendredi, 14 h 00 à 19 h 00,
le mercredi 10 h 00 à 12 h 00 et 14 h 00 à 19 h 00.

*Ludothèque Sillon, 12 avenue des Thébaudières (CSC du Sillon de Bretagne),
tél. 02 28 25 25 51.
Ouverture mardi 16 h 00 à 19 h 00, mercredi 10 h 00 à 12 h 00 et 14 h 00 à 19 h 00, vendredi 16 h 00 à 19 h 00.

*Ludothèque Haute-Chaussée, 14 placis George-Sand, tél. 02 40 86 79 61. 
Ouverture mercredi 9 h 30à12 h 00 et 15 h 00 à 18 h 00, jeudi 16 h 00 à 18 h 00.

*Ludothèque Soleil Levant, 38 rue de la Blanche, tél. 02 28 03 57 86.
Ouverture mardi 16 h 00 à 18 h 00, mercredi 9 h 30 à 12 h 00 et 15 h 00 à 18 h 00.

Conditions d’emprunt : la carte du réseau des bibliothèques municipales de Saint-Herblain permet d’emprunter jusqu’à dix jeux pour une durée de trois semaines. Elle est gratuite pour les Herblinois.

Le Festival des jeux rafle la mise



Ex-Faites vos jeux, la manifestation voit sa fréquentation augmenter chaque année. L’édition 2013 aura lieu du 25 février au 10 mars.

En 1991, deux animateurs des ludothèques herblinoises, Philippe Epron et Roselyne Salaün, imaginaient un temps fort d’une semaine autour du jeu dans la commune. L’acte de naissance de Faites vos jeux, festival promis à un bel avenir.
« C’est un projet qui a progressé à son rythme, au fil des années. nous sommes passés d’une à deux semaines d’animation dans les ludothèques, puis on a mis en place le week-end « temps fort » à la Carrière en 2000, qui nous a permis de toucher un public plus adulte. Le prix Double 6, apparu trois ans plus tard en partenariat avec la Maison des jeux de Nantes, couronne un jeu de société », raconte Bertrand Ollivier, cheville ouvrière du festival.
Renommée Festival des jeux, la manifestation s’est hissée parmi les premières du genre au niveau national. 3 000 personnes ont fréquenté le week-end à la Carrière lors de l’édition 2012, un record. Nouveauté qui a contribué à asseoir sa notoriété au-delà de l’agglomération nantaise, le prix Double 6 s’est joué dans tous les Pays de la Loire grâce à un partenariat avec l’antenne régionale de l’Association des ludothèques françaises.
La spécificité du festival herblinois est qu’il positionne clairement le jeu comme objet de culture. « Ce n’est pas une manifestation par ou pour l’industrie du jeu, insiste Bertrand Ollivier. Notre approche est familiale, sociale, intergénérationnelle. nous sommes plutôt intéressés par la mise en place de partenariats, l’animation des territoires…» Jean-François Tallio souligne à ce propos que le festival « contribue à l’intercommunalité, certaines de ses actions associant Indre ».

Textes : Pierre-Yves Lange
Photos : Stéphanie Fuentes et le service communication de la ville de Saint-Herblain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire